LA JOIE D'OFFRIR

Publié le par COJUMEIC


Shalom les amis dans le Seigneur,

Il y a quelques semaines que l'Eternel a mis sur notre chemin un jeune handicapé, sans famille, sans logement et sans ami alors que nous nous rendions à la kéhila



(assemblée) pour service du Shabbat.

Comme d'habitude,au lieu dit Poste central à Yaoundé au Cameroun, vous pouvez vous rendre compte au niveau des feux tricolores de la misère de ces jeunes handicapés en quête de l'aumône de la part des automobilistes, dont le signal lumineux oblige à marquer un temps d'arrêt.


Ce jour béni pour le jeune Ousman (alias Eto'o) restera dans notre mémoire.
Comme d'habitude , il s'approcha de nous d'un regard malheureux,( sûrement il y avait comme il le déclara, trois jours qu'il n'avait rien manger) , pour réclamer juste une pièce afin de s'acheter une banane.
N'ayant rien trouvé dans mes poches ni chez les occupants, je fus obligé de repartir sous l'agression des claxons des autres véhicules, avec le fardeau de n'avoir pas pu aidé ce jeune homme.

Le Saint-Esprit me prit en charge pendant tout le temps jusqu'a ce que je revienne le lendemain en compagnie de Lys de saron pour voir comme on pouvait venir en aide aàce jeune frére qui n'avait rien fait pour mériter cet handicap.


Compte tenu des difficultés que nous avons  depuis quelques mois  ainsi que nos charges  de plus en plus  élastiques au niveau familial et de la mission D'évangelistion que nous accomplissons depuis l'année derniére, la servante du Seigneur me proposa de prendre des photos afin qu'elle fasse un article sur son site internet.
C'est ainsi que les photos et l'article fut fait avec l'accord du necessiteux.

Parmi tout les representants et les sympathisants de la Fondation Internationale lysdesaron, un frère du côté de la France se deméla pour lui envoyer un fauteil roulant à partir de la France.

Ne pouvant pas envoyer le fauteuil à partir de la France , ce frère béni de l'Eternel, qui a choisi de garder l'anonymat, nous  fit parvenir un transfert il y a deux jours, ce precieux don  nous permis d'acheter sur place ce joli fauteuil dont Ousmane a reçu ce jour avec beaucoup de bonheur.
Il fallait être present pour vivre l'emotion !

                                           






















Bien aimés frères et soeurs en Christ, ceci n'est pas pour faire la publicité sur le don ou bien pour prendre nous au serieux, mais ce témoignage a pour but d'encourager nos partenaires et nos co-ouvriers dans la vigne du Seigneur à suivre l'exemple de la genérosité de cet homme de bien, qui n'a pas hesité de se priver ainsi que sa famille pour aider un malheureux.

Nous voulons aller plus loin dans notre action en aidant ce frère à trouver un logement et à établir son petit attelier de réparation de chaussures, pour se prendre en charge.
De ce fait, nous comptons sur votre soutien dans la prière et votre sens de la liberalité, pour qu'ensemble nous relevons ce défi de prêcher le Messie, non seulement par les paroles mais par actes.

Il sont une centaines dans la ville de Yaoundé et ses environs, ces hommes et ces femmes qui vivent cette situation douleureuse et qui ont besoin de notre sourire et du regard pour supporter les contraintes de l'existence humaine.


Je vous quitte avec ces paroles de l'Apôtre du Seigneur.
"Lorsque tu donnes à dîner ou souper, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni des voisins riches, de peur qu'ils ne t'invitent à leur tour et qu'on te rende la pareille. Mais lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. Et tu seras heureux de ce qu'ils ne peuvent pas te rendre la pareille ; car elle te sera rendue à la résurrection des justes."
Luc 14 / 12 à 14

©Phildesion

Publié dans TEMOIGNAGE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article